Peur : Comment la vaincre pour aborder des filles

Vous souvenez-vous, quand vous étiez jeune, vous aviez peur de regarder sous le lit la nuit, vous aviez peur d’aller parler à Manon dans la cour de récréation. Je me souviens, au collège, je demandais aux filles de sortir avec moi sur des petits bout de papiers avec des cases à cocher pour qu’elles me donnent leurs réponses. Car j’avais peur d’aller les voir directement. Vous aviez peut-être d’autres peurs quand vous étiez jeune, mais aujourd’hui, toutes ces peurs ont disparues avec le temps, sauf une …

La peur c’est quoi ?

Je viens de faire une petite recherche sur la définition de la peur afin de vous trouver les mots les plus appropriés pour bien vous faire comprendre ce que c’est :

« La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d’un danger ou d’une menace. En d’autres termes, la peur est une conséquence de l’analyse du danger et permet au sujet de le fuir ou de le combattre. Par extension, le terme peut aussi désigner l’appréhension liée à des situations déplaisantes. »

Il y a plusieurs choses intéressantes dans cette définition. La peur est relative à chacun d’entre nous. Par exemple, moi j’ai peur des chauves-souris, mais toi peut-être que tu n’en as pas peur. Tout est une question de perspective. La peur peut-être combattue, moi je ne l’ai pas encore gagné face aux chauve-chauve souris.

En résumé, tout ce que vous devez savoir sur la peur se résume à ça :

  • C’est une émotion, plus vous chercher à l’éviter, pour vous la ferez grandir.
  • C’est une question de perspective, si vous changez votre vision de la situation, vous pourrez faire diminuer voir disparaître votre peur.
  • Elle se fuit ou se combat.

La question que vous devez vous poser maintenant, voulez-vous vraiment aborder des filles et rencontrer plus de femmes ?

  1. Si vous décidez de répondre « OUI », alors vous décidez de combattre votre peur et je vous félicite.
  2. Si vous décidez de répondre « NON », alors vous décidez de fuir, et de nourrir votre peur qui grandira encore en vous. Vous pouvez dès à présent quitter cet article.

garcon-rencontre-femme

Pourquoi vous avez peur d’aborder une femme ?

Je suis sûr que vous croisez fréquemment des femmes dans la rue, vous les suivez discrètement du regard car vous les trouvez très séduisante. Par contre c’est impossible pour vous de faire demi-tour pour aller l’aborder en lui disant :

« Hey, on vient de se croiser. J’étais en train d’aller acheter des places pour un concert, et je ne pouvais pas te laisser filer dans la nature sans rien faire. Moi c’est Clément ! »

Pourquoi c’est impossible ?

Non ce n’est pas à cause de votre incompétence, car je suis sûr que vous êtes capable de parler à des inconnus en soirée, au bureau, chez des amis, vous n’êtes pas associable. C’est la peur qui agit sur vous, car vous avez une appréhension liée à cette action qui se trouve en dehors de votre zone de confort. Je le vois dans chacun de mes stages séduction, voilà ce qui se passe dans votre esprit et dans l’esprit de mes élèves en début de stage.

« Woow, elle est très jolie cette fille » = Situation plaisante => « Il faudrait que j’aille l’aborder, mais je n’irai pas » = Situation déplaisante créant une frustration.

Vous poursuivez votre chemin avec ce sentiment de frustration. Il est terrible, qui plus est si vos regards se sont croisés et que vous avez eu un bel eye contact.

Sachez que dans chaque nouveauté, il y a des choses déplaisantes, mais à force de répéter le geste, on s’y accommode. Pourquoi c’est déplaisant ? Simplement parce que c’est hors de votre zone de confort. Vous n’avez pas l’habitude de le faire. Mais voilà ce qu’il va se passer à terme, si vous décidez de franchir le pas.

« Woow, elle est très jolie cette fille » = Situation plaisante => « Il faudrait que j’aille l’aborder, allez, j’y vais » = Situation déplaisante, stressante et excitante => « Bonjour [… blabla…] » => Situation plaisante.

C’est ce schéma là qui va se produire. Une fois que vous l’aurez aborder, vous trouverez la situation plaisante, parce que vous vous serez dépassé et vous parlerez à une fille qui vous plaît (au moins physiquement dans un premier temps). À force de répéter ce geste là, vous allez maîtriser votre peur et vous saurez la surmonter.

vaincre-peur-aborder

Que se passe t-il si vous ne combattez pas votre peur ?

Beaucoup d’homme décident d’abandonner quand il s’agit d’aller parler à une inconnue qui les attire. Ils décident de laisser la peur diriger leur vie. Mais au delà de diriger leur vie, la peur va aussi faire naître une autre émotion : la frustration.

Il est très difficile de vivre avec ce sentiment de frustration pour s’épanouir pleinement sentimentalement. Si vous décidez de ne pas combattre votre peur pour aborder ces femmes qui vous plaisent, si vous abdiquez face à cette action qui vous paraît insurmontable, alors vous vivrez dans une frustration terrible.

Sachez que vous pouvez vaincre votre peur en y allant étape par étape. Considérez vous comme un débutant, et lancez-vous comme un débutant.

La peur dans l’action

Si vous ne faites qu’imaginer ce que vous allez faire, alors vous n’aurez pas peur. Mais le moment venu de vous lancer pour aborder cette fille, là la peur sera terrible et risquera de vous foudroyer.

Aborder des filles tuera votre peur

« Ce qui ne te tue pas te rend plus fort », ça a été longtemps ma devise pour avancer dans la vie. J’ai eu pas mal d’échec, des réussites aussi. Ça n’a pas toujours été super facile avec les filles pour moi, mais j’ai su affronter cela. Alors « Comment aborder des filles peut tuer ma peur ? », vous êtes peut-être entrain de vous dire ça. Sachez que c’est en répétant le geste, que vous prendrez confiance en vous et que vous apprendrez à maîtriser votre peur. Ne cherchez pas à la faire disparaître, car votre peur sera toujours un peu présente au fond de vous. Cherchez simplement à la dompter pour la mener à la baguette. C’est vous qui devez la diriger et non pas elle.

Winner ou Loser en séduction ?

Découvrez votre profil de séducteur

Découvrez grâce à notre test qui vous êtes vraiment

Y-aller

Les rejets sont bons pour la santé

Se décider d’aborder des filles dans la rue, c’est accepter de se faire rejeter. Et les râteaux en séduction, c’est bon pour la santé. Plus vous vous en prendrez, plus vous serez immunisé face à eux. Souvent quand vous irez aborder les filles dans la rue, vous aurez droit à ces répliques :

« Désolée, j’ai pas le temps ! »

« J’ai un copain »

Ou certaines vous snoberont sans même daigner s’arrêter. Mais la séduction est un jeu, vous devez accepter de perdre des parties, car vous en gagnerez aussi. Et la saveur de vos futures victoires sera encore meilleure si elles sont parsemées d’échec.

Au fur et à mesure de vos rejets, vous apprendrez à gérer les différentes situations. Pour revenir aux exemples précédents, vous saurez comment réagir pour tourner la rencontre à votre avantage :

Elle : « Désolée, je n’ai pas le temps ! »

Vous : « Ah, mais parce que tu croyais qu’on allait passer l’après-midi ensemble ? » Sur un ton joueur avec le sourire.

aborder-peur-timide

Autre exemple :

Elle : « J’ai un copain ! »

Vous : « Moi aussi j’ai un copain, il s’appelle Simon, on se voit tous les mardis soirs pour se boire une bière, mais on ne se fait pas de bisous » sur un ton joueur toujours.

L’expérience vous montrera que les filles ont des comportements similaires que vous réussirez à anticiper en emmagasinant un maximum d’expérience.

Chercher à être parfait est une erreur

Je vous arrête tout de suite, les femmes dans la rue et même dans la vie en générale ne cherchent pas l’homme parfait. Il n’existe pas. Je le vois souvent en stage séduction, mes élèves souhaitent avoir de ma part la phrase d’accroche parfaite pour aborder cette fille qu’ils viennent de croiser. La première chose que vous devez savoir, c’est que vos premiers mots, elle va les oublier de suite. Quand vous abordez une fille, elle ne s’attend pas à ce que vous ne fassiez aucune erreur. Ce qu’elle va vouloir, c’est que vous soyez authentique et spontané, que vous soyez vous !

Avoir des exigences envers soi-même c’est bien. Mais chercher à être parfait à tout prix, quitte à rater des occasions est une grosse erreur. Elle vous fera perdre en efficacité et en progression. Les filles apprécient notre côté maladroit, le stresse que l’on a quand nous allons les aborder. Cela donne un côté spontané et rend la rencontre vraiment naturelle. Par ailleurs, n’oubliez pas que toutes les filles sont différentes dans leurs désirs, et que vous ne pourrez pas plaire à tout le monde.

Changez vos croyances

Vous êtes persuadé que les filles n’aiment pas être abordées dans la rue, qu’elles sont pressées… Alors pourquoi mes élèves arrivent à conclure pendant leur stage séduction ? C’est une fausse croyance. Vous devez travailler à changer vos croyances. Les filles n’aiment pas être abordé quand la façon de faire n’est pas agréable. En y allant avec toute votre authenticité et de très bonnes intentions, vous verrez que les filles trouvent ça agréable. La majeure partie du temps, elles vous accueilleront avec le sourire. Et même si la rencontre ne va pas plus loin que quelques mots, l’expérience aura été agréable. Idem, si elle semble pressée, ne laissez pas votre comportement être dicté par votre fausse croyance, votre rencontre va durer que quelques minutes. L’expérience et les rencontres vous montreront que les filles ont du temps pour discuter avec vous.

Une fois que vous aurez intégrer tout cela, vous vous rendrez compte que la peur d’aborder est naturelle, mais facilement surmontable.

A bientôt.

Voir la fiche de Clément Prenez rendez-vous avec Clément